Les 10 jeux indispensables pour travailler la motricité fine et l'écriture

Publié le : 09/11/2020 09:16:44
Catégories : Dossiers

Les 10 INDISPENSABLES - DIDACTO

En tant que rééducatrice de l’écriture et formatrice, on me demande régulièrement quels sont les jeux à acheter pour travailler la motricité fine et l'écriture.

Beaucoup de jeux sont très biens ; cela dépend du caractère et de l’âge de l’enfant, de l’aspect qu’on travaille… Avec l’expérience, j’ai constaté que des jeux plaisent plus que d’autres (utilisation plus fréquente, demande des enfants auprès de leur parents pour leur offrir, retours positifs de mes collègues, élèves ou des autres professionnels qui travaillent sur le geste graphique…). 

Cela m’a donné l’envie de vous en présenter quelques uns. Pour faire cette sélection, j’ai listé 10 points à travailler si on veut que l’enfant entre bien dans l’écriture ou puisse corriger ses difficultés. J’ai décidé de choisir un seul jeu pour chaque catégorie. La sélection a été compliquée car bien évidemment il y existe un panel de jeux pour améliorer ces compétences.

Je vous présente donc mon TOP 10 des jeux à avoir dans son cabinet, chez soi ou dans sa classe si l’on souhaite travailler la motricité fine et l’écriture.

« Elise Harwal - Graphothérapeute »

1. Le croisement de la ligne médiane avec le huit de motricité

Description : le huit couché ou signe de l’infini est un exercice du Brain Gym (cette méthode permet aux deux hémisphères cérébraux de travailler simultanément, ce qui  a pour but d’améliorer la capacité d’apprendre). Cet outil permet de travailler le croisement de la ligne médiane qui n'est pas acquis pour tous les enfants ou adolescents. L’enfant doit faire circuler la boule en bois sur la piste en bois représentant le signe de l'infini.

Variantes :on peut demander de repasser avec son doigts le signe de l’infini, de disposer des boule de pâte à modeler, des perles, des jetons… pour le tracer.

On travaille également : la coordination, la motricité fine et oculaire et la latéralité.

Le plus : il est en bois ce qui permet de la garder dans le temps.

  2. La dextérité avec Tricky Fingers (doigts malins) 

Description : Le jeu contient deux boîtiers contenant 16 boules de 4 couleurs différentes (les boitiers ne peuvent pas s’ouvrir), on peut y jouer seul ou à deux. Le but du jeu est de reproduire le plus rapidement possible le modèle présent sur la carte en déplaçant les boules par-dessous le boîtier à l’aide de ses doigts. On doit anticiper le déplacement des boules afin de pas se retrouver coincer et devoir défaire les boules qu’on vient de placer.

Variantes : pour travailler la rapidité, l’enfant doit reproduire un nombre de cartes en un temps donné, ou alors on joue simultanément et le premier qui finit remporte la carte, on continue jusqu’à qu’il n’y ait plus de cartes et là aussi dans un temps limité, le gagnant est celui qui a le plus de cartes.

On travaille également : la logique, le repérage spatial, le sens de l'observation, la logique, la motricité fine et le repérage spatial.

Le plus : on peut créer des nouveaux modèles au dos des 14 cartes déjà fournies.

3. La discrimination visuelle avec TamTam

Description : TamTam est un jeu de 62 cartes qui permet tout en s'amusant d’identifier et d’apprendre les lettres de l'alphabet dès 4 ans. Les lettres sont réparties sur les cartes. Il y a deux types de cartes : des cartes avec seulement des lettres et des cartes avec des lettres accompagnées du dessin d'un objet qui commence par cette même lettre. Le but du jeu est de trouver en premier la paire, quand il n’y a plus de cartes, celui qui a composé le plus de paires gagne.

Variantes : le jeux comporte déjà 4 façons de jouer.

On travaille également : la mémoire et la rapidité.

Le plus : il existe des TamTam pour travailler d’autres compétences.

4. La notion d’espace et de limite grâce au coloriage avec Speed Colors

Description : le jeu est composé de 55 cartes, de 5 cartes points et de 6 feutres de couleurs différentes. Les cartes comportent un coloriage différents et est composée de deux faces : une recto où le coloriage est déjà rempli et un verso où le coloriage est vierge. Le joueur doit mémoriser la répartition des couleurs et reproduire le coloriage sur la face en noir et blanc. Pour marquer un point, il faut que le coloriage soit correctement exécuté. Ce qui rend le jeu d’autant plus amusant, c’est que les feutres sont en communs, si un joueur l’a on doit attendre, on ne peut pas avoir plus d’un feutre entre ses mains et on peut échanger les bouchons entre chaque manches afin de rajouter une difficulté.

Variantes : mettre un chronomètre et finir un certains nombres de cartes en un temps limité. Ne pas avoir le droit d’effacer si on a commencé à colorier d’une couleurs et qu’on pense qu’on s’est trompé

On travaille également : la mémoire, la rapidité, la coordination oeil-main et la dextérité.

Le plus : les cartes sont plastifiées et solides donc c’est écologique et économique.

5. La tenue de crayon avec la pince Tri-Grip

Description : on peut acheter une pince seule ou un lot de 6 pinces. La pince est composé de 3 branches où le placement des doigts est indiqué afin pour pouvoir être tenue spontanément comme un crayon.

On travaille également : les muscles des doigts en variant les objets à attraper et à déplacer.

Le plus : travailler la tenue idéale du crayon sans crayon.

6. La coordination bi-manuelle avec Dr Eurêka

Description : pour commencer chaque joueur prend 3 éprouvettes et place deux billes de couleurs identiques dans celles-ci. On retourne ensuite une carte et on doit le plus rapidement possible reproduire le modèle en transvasant les billes d’un tube à un autre. Celui qui pense avoir bon dit Eurêka et gagne la carte si il a juste. Si le joueur fait tomber une bille ou dit Eurêka mais qu’il a fait une erreur, il est éliminé (jouant à deux au cabinet je n’applique pas cette règle).

Variantes : pour travailler la rapidité, l’enfant doit reproduire un nombre de cartes en un temps donné, ou alors on joue simultanément et le premier qui finit remporte la carte, on continue jusqu’à qu’il n’y ait plus de cartes et là aussi dans un temps limité, le gagnant est celui qui a le plus de cartes.

Il est aussi proposé d’annoncer en combien de coup on réussi à faire le défi.

On travaille également : la coordination oeil-main, la logique, la rapidité et la précision du geste.

Le plus : on peut inventer de nouvelles combinaisons. En cabinet comme on joue à deux on peut créer des cartes avec 4, 5 ou 6 éprouvettes sur une même carte.

7. La concentration avec Flex

Description : c’est jeu de logique en 3D, il est composé de 12 petits cubes colorés comportant une encoches sur chaque face, ils sont accrochés entre eux par un fil élastique. Le livret proposent 80 modèles à reproduire en passant le fil dans les encoches avec une difficultés croissantes : au début il faut réaliser des modèles à plat où toutes les couleurs sont présentes puis seulement quelques couleurs sont indiquées et enfin on passe avec des modèles en 3D avec comme pour les défis à plats toutes les couleurs puis seulement une partie.

Variantes : pour travailler la mobilité digitale, la précision et la bonne tenue du crayon, je demande à mon patient de choisir une figure à plat et de la reproduire sur une feuille à petite carreaux. Il doit colorier les petits carreaux en respectant les couleurs et le placement de chaque cube.

On travaille également : la motricité fine et la logique.

Le plus : on peut le compléter avec Flex XL.

8. La pression avec Ardoise et poinçon de pré-écriture

Description : le jeu comporte une ardoise de poinçonnage, 1 tapis bien solide qui se colle dans le fond de l'ardoise, 1 pochoir en plastique avec des formes géométriques et 1 poinçon ergonomique. A l’aide du poinçon l’enfant doit repasser avec précision sur les formes ou dessins donnés en modèles.

Variantes : l’enfant peut inventer ses modèles ou faire des dessins libres. On peut aussi préparer des modèles de formes pré graphiques, de lettres et de chiffres, l’enfant devra poinçonner en respectant le tracé.

On travaille également : la pince, la coordination oeil-main et la précision. Il permet aussi de renforcer les muscles des doigts.

Le plus : 20 modèles à télécharger gratuitement.

9. Le bon tracé des lettres et chiffres avec le set multi sensoriel

Description : ce plateau inspiré de la méthode Montessori permet grâce au toucher (mémoire kinesthésique) d’enregistrer le tracé des formes pré graphiques, des lettres et des chiffres. Grâce au tableau (blanc d’un côté et noir de l’autre) l’adulte peut faire un modèle que l’enfant trace dans le sable et l’enfant peut également s’en servir dans un deuxième temps pour écrire.

Variantes : on peut se servir du tableau blanc et noir pour dessiner. On peut écrire une lettre sur l’ardoise blanche, demander à l’enfant de la mémoriser et de l’écrire dans le sable. L’enfant peut écrire les yeux fermés. Dans le bac on peut y disposer de la semoule, de la polenta pour que l’enfant se familiarise avec d’autres matières.

On travaille également : la perception tactile.

Le plus : travailler les formes pré graphiques, les lettres et les chiffres de manière ludique et efficace.

10. Le plaisir d’écrire avec Story Cube

Description : la boîte est composé de 9 dés, chaque face est composé d’un dessin. On lance les 9 dés, grâce aux dessins apparus on invente une histoire soit à l’oral ou à l’écrit. Soit une seule personne constitue l’histoire ou alors un joueur commence et les autres chacun leur tour continue l'histoire.

Variantes : on peut choisir un dé et écrire 10 mots qui nous font penser à l’image qu’on voit, chaque joueur écrit l’histoire de son côté et on vote pour la meilleure, on peut jouer avec seulement une partie des dés, imposer l'ordre dans lequel on inclut les dés dans l’histoire. On peut aussi utiliser une autre langue.

On travaille également : l’imagination, le vocabulaire et l’expression.

Le plus : on peut acheter les déclinaisons et mélanger les jeux entre eux.