{}

Jeu ajouté au panier avec succès
Quantité
Total à payer
Il y a 0 jeux dans votre panier Il y a 1 jeu dans votre panier
Total jeux
Frais de port estimé  À définir
Total à payer
Vos frais de port offert dès 69 euros d'achat !
En choisissant la livraison à domicile par GLS (France Métropolitaine hors Corse)

Poursuivre mes achats Voir mon panier
Menu

category

Plus de filtres (6 produits)

Prix

30 € - 85 €

Nouveautés

Durée de la partie

Kamishibai

Kamishibaï est un mot japonais qui signifie « théâtre de papier ». C’est une technique de contage d’origine japonaise où l’on fait défiler des images dans un petit théâtre ambulant en bois (appelé butaï). Il est apparu en France, dans les années 70 notamment avec l’essor de la pédagogie Freinet.

Chaque histoire est composée d’un ensemble de planches cartonnées numérotées (généralement entre 10 et 15). Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso pour le texte. Les planches sont introduites les unes après les autres dans une glissière positionnée sur le côté du butaï, pendant que le narrateur lit le texte… et le conte prend vie devant les yeux des enfants.

Le Kamishibanï est un excellent outil pédagogique qui permet notamment : de développer l'expression orale, l’acquisition du langage, de développer l'imaginaire, et pourquoi pas de créer ses propres histoires. C’est un outil de partage, très prisé des enseignants comme des élèves, qui permet de leur offrir une première approche du théâtre, des arts vivants.

C’est un support indispensable dans les crèches, les RAM et les haltes-garderies, dans les écoles maternelles et élémentaires, les centres de loisirs, IME, etc. Dans les bibliothèques et médiathèques, c’est l’outil privilégié pour faire vivre « l’heure du conte ».

Quelques conseils pour utiliser au mieux votre Kamishibai : tout d’abord, il est important de bien prendre connaissance de l'histoire avant la séance, et de répéter, de préférence devant un miroir, pour adapter votre ton et la vitesse de défilement des planches. N’hésitez pas à théâtraliser la lecture, en marquant le début par « les 3 coups », en recourant éventuellement à des bruitages (sans en faire trop !), en n’hésitant pas à enrichir le texte, souvent peu développé (à dessein !). N’oubliez pas de vous adapter à votre public, voire de le mettre à contribution… Il est enfin possible de diviser l’histoire en différentes séquences, pour poser des questions, discuter de la suite, s’assurer que tout le monde a bien compris…

Résultats 1 - 7 sur 7.
Résultats 1 - 7 sur 7.


(Lire les Conditions sur la protection des données)