Jeux pour les troubles DYS

Publié le : 18/06/2020 14:56:36
Catégories : Webinaires

Webinaire sur la présentation des jeux dans le traitement des troubles DYS

Au cours de ce wébinaire gratuit d’une heure, nous avons souhaité aborder l'approche ludique dans le traitement des troubles DYS, pour retrouver avec eux le plaisir d’apprendre en s’amusant !

Ce wébinaire s’adressait aux parents d'enfants DYS, aux enseignants, professionnels de santé (orthophonistes, orthoptistes…), pour aborder :

  • La distinction entre difficultés d'apprentissage et troubles de l'apprentissage
  • Lister les caractéristiques et conséquences des troubles DYS
  • Dire pourquoi et comment le jeu peut aider les enfants souffrant de troubles DYS.

Les troubles du langage écrit (dyslexie et dysorthographie) requièrent surtout des jeux pour renforcer les capacités sollicitées par la lecture: attention auditive, acuité visuelle, mémoire de travail, vitesse de lecture…, pour progresser vers une lecture plus fluide, et construire des phrases en jouant avec les syllabes, les mots et la grammaire, comme les jeux de l’éditeur Didacool, de Family Cats, Unanimo, Chrono-Mots, ou Toutilix….

La dysphasie, trouble du langage oral, va demander des jeux pour développer l’expression orale, parler, raconter, imiter, comme Speech, Comment j’ai adopté un Dragon, Dixit ou Imagidés…

Trouble des activités numériques, la dyscalculie demande des jeux qui permettent de rendre les nombres plus concrets, de développer la logique et la numération, de dédramatiser les erreurs de calcul, et de progresser en calcul mental, comme Cubissimo, Opération Amon-Rê, des jeux Didacool ou de la collection Tam-Tam, divers jeux de l’éditeur Smart Games…

Pour travailler sur les troubles de la coordination (Dyspraxie, dysgraphie), on proposera des jeux pour développer dextérité et patience, pour développer la motricité fine, la concentration et la coordination œil-main, des jeux pour travailler la coordination et la précision des gestes. Nous en avons des centaines chez Didacto répondant à ces caractéristiques, comme des labyrinthes magnétiques, divers jeux de logique, des chaussures pour apprendre à lacer, des 8 de motricité…

Il convient aussi d’évoquer les troubles de l’attention comme le TDA/H, auxquel conviendront des jeux pour : apprendre à réfléchir avant d’agir, pour améliorer l’attention et canaliser l’impulsivité et l’hyperactivité, des jeux comme le Petit Chaperon Rouge ou Chache-Noisette, de Smart-Games, ou tout simplement un Dobble !

Enfin, bien entendu, des jeux pratiqués simplement de manière « ludique », sans objectif d’apprentissage, en famille ou entre amis, seront également particulièrement utiles pour apprendre à coopérer (Concept, Imagine, Mystérium), développer la confiance en soi et apprendre à exprimer ses émotions (Totem, Cap sur la Confiance, le Monstre des Couleurs…). Au final, dans le traitement des troubles des enfants DYS, le jeu se révèle comme un véritable « couteau suisse », à destination des parents comme des praticiens.



Intervenante : Christel Moisson-Franckhauser

Enseignante experte en pédagogie ludique, présidente de l'association Révoludic, déléguée pédagogique Didacto en Ille et Vilaine.