Jeu ajouté au panier avec succès
Quantité
Total à payer
Il y a 0 jeux dans votre panier Il y a 1 jeu dans votre panier
Total jeux
Frais de port estimé  À définir
Total à payer
Vos frais de port offert dès 69 euros d'achat !
En choisissant la livraison à domicile par GLS (France Métropolitaine hors Corse)

Poursuivre mes achats Voir mon panier
Menu

Constituer un fonds de jeu et de jouets pour une Ludothèque

Publié le : 14/05/2021 15:22:44
Catégories : Dossiers

Chez Didacto, nous sommes souvent sollicités pour des projets de ludothèques municipales ou associatives, et il n'est pas toujours aisé, pour les médiathécaires (sur qui retombe souvent la charge du projet dans les collectivités !), ou par les particuliers passionnés de jeux, de s'y retrouver pour bâtir une offre de jeux cohérente, répondant aux objectifs fixés pour la structure, et aux impératifs budgétaires !

C'est pourquoi nous avons demandé à Vincent Bonnard, Responsable de la Ludothèque Bernard Ywanne de Bonneuil-sur-Marne, de nous indiquer quelques pistes et bonnes pratiques à adopter quand on se lance dans la constitution d'une ludothèque.

Et par ailleurs, nous avons travaillé autour de 3 "Kits ludiques", bien entendu imparfaits, parcellaires et appelés à évoluer, mais contenant néanmoins certains jeux indispensables quand on se lance dans un tel projet"

Alors bon courage à tous les ludothécaires en herbe, et nous restons à votre disposition pour approfondir et vous aider à finaliser votre projet.

L'équipe Didacto.

Constituer un fonds de jeux et de jouets pour une Ludothèque : se poser les bonnes questions. 

La constitution d’un fonds est l’une des étapes fondatrices d’une ludothèque.
Il doit avant tout être considéré comme l’un des moyens pour atteindre les objectifs fixés par le projet d’établissement, adapté aux différents publics ciblés. 

La constitution de ce fonds nécessite un budget d’investissement. Celui-ci doit être proportionné et en phase avec les ambitions du projet. La Caisse d’Allocations Familiales et la Direction Régionale des Affaires Culturelles peuvent faire partie des ressources à solliciter pour l’obtention de subventionnement venant nourrir ce budget initial. 

Les collections peuvent se répartir suivant différents supports : les jouets, les jeux de société, les jeux vidéo ou encore les jeux destinés à un usage extérieur.
Pour entretenir ce budget d’investissement, un budget de fonctionnement défini de manière annuelle doit permettre d’enrichir et de renouveler le fonds initial. 

Pour une majorité de ludothèques françaises, le catalogage des collections ludiques s’effectue selon la classification E.S.A.R. qui divise les objets selon quatre catégories : les jeux d’exercice (jeux d’éveil sensoriels et moteurs), les jeux symboliques (jeux de rôle, d’imitation ou de mise en scène de figurines), les jeux d’assemblage (puzzles, encastrements et jeux de construction) et les jeux de règles regroupant majoritairement les jeux de société. Chacun des objets est ensuite analysé selon cinq autres facettes liées à des aspects psychologiques. 

Pour travailler de manière pertinente à la constitution du fonds, il est nécessaire de fixer les règles d’une politique d’acquisition. Celle-ci doit être adaptée aux moyens et en phase avec le projet de la structure. Il s’agit là de l’une des missions principales du ludothécaire. 

Le jouet 

Depuis les années 1980, le jouet est devenu un objet de consommation mondialisé faisant de l’enfant une cible commerciale. La qualité des jeux et jouets proposés est d’une grande hétérogénéité. Le ludothécaire par son regard professionnel doit les sélectionner afin de proposer à son public des jeux et jouets de qualité. Il peut ainsi considérer une partie de ces critères : 

  • L’intérêt ludique. Plus la fonction principale du jouet est évidente, plus le public pourra l’exploiter.
  • Les matériaux de construction en sélectionnant ceux sains et adaptés aux usages d’enfants. La toxicité des différentes matières plastiques et des solvants libres suite à des usures doit être considérée. Le tissu a ses avantages, mais nécessite des appareils ou une organisation spécifique. Le bois est réputé pour sa durabilité, mais peut vite devenir dangereux s’il est détérioré. Quel que soit le matériau choisi, il est impératif de contrôler régulièrement l’état afin de ne pas proposer un objet abîmé, usé ou dégradé au-delà d’un seuil qualitatif à se fixer.
  • La solidité et la résistance de l’objet, quel que soit l’usage prévu : jouable en salle ou proposé au prêt.
  • L’accessibilité de l’objet. Proposer une collection d’objets qualitatifs dont l’acquisition individuelle ne serait pas possible ou adaptée aux usagers, peut s’avérer un critère pertinent.

Le jeu de société 

De par le fort renouvellement du marché depuis une décennie, l’offre n’a jamais été aussi riche. Le travail de médiation du ludothécaire en a gagné en intérêt. Adapter l’offre aux demandes des publics est devenu indispensable. Il convient alors de répartir son fonds entre les grands classiques qui seront à coup sûr demandés, classiques installés depuis plusieurs générations, mais aussi classiques de l’ère plus moderne et les nouveautés qui plairont à ceux qui aiment découvrir de nouvelles sensations ludiques. 

Pour être pertinent sur cette dernière offre, il est nécessaire d’une part de mettre en place des outils de veille, de solliciter ses fournisseurs pour avoir d’éventuelles présentations de produits et d’être à l’écoute des suggestions de ses usagers. 

Si la classification E.S.A.R. ne donne pas entière satisfaction dans l’analyse de ces jeux à cause de l’hybridation et le dosage des éléments mécaniques, elle permet néanmoins d’obtenir un système de classement exploitable. 

Le jeu d’extérieur et le jeu surdimensionné 

Sans être indispensable, l’acquisition d’un tel fonds peut s’avérer adapté aux différents publics. Ces objets volumineux peuvent être difficiles à stocker, ce qui rend son accès encore plus précieux dans les zones à fortes densités dans lesquelles la taille des logements est limitée. Ces objets sont souvent demandés pour l’organisation de manifestations festives. 

Le jeu vidéo 

Au même titre que le jouet ou le jeu de société, le jeu vidéo peut trouver sa place en ludothèque dès lors qu’il a été réfléchi dans la structuration du projet et l’offre proposée. Celle-ci doit être en phase avec les moyens de la structure, aussi bien aux niveaux de l’aménagement de l’espace, de la formation des professionnels que des besoins budgétaires. L’offre peut ainsi être adaptée grâce à la diversité des supports existants : consoles nomades, de salon, ordinateurs, tablettes, etc. Chacune d’entre elles propose une sélection et une mise en jeu différentes. La complémentarité avec les autres propositions permet de cibler un public diversifié. 

Vincent BONNARD

Responsable de la Ludothèque Bernard Ywanne de Bonneuil-sur-Marne

Réseau de lecture publique Grand Paris Sud Est Avenir

3 kits de jeux clés en mains pour lancer sa ludothèque


(Lire les Conditions sur la protection des données)